accueil
Kelmagasin

MAISON   /   AUTO   /   SPORT et SANTE   /   LOISIRS   /   MODE et BEAUTE   /   ALIMENTATION   /   WEB   /   PETITS PRIX   /   BIO

Les magasins et grands groupes contre la guerre en Ukraine

Les enseignes qui défendent l'Ukraine

La Russie, lourdement sanctionnée par la communauté internationale de par son invasion de l'Ukraine, voit aujourd'hui plusieurs grands groupes internationaux quitter son pays.

C'est une fuite massive. De nombreux grands groupes internationaux ont décidé de stopper toutes activités avec Moscou en raison de la guerre en Ukraine, et ce, dans un effort de soutien de la paix. Une liste qui est loin d'être complète, et qui s'allonge de jour en jour.

C'est le groupe pétrolier britannique BP qui s'est distingué en premier, suivi du groupe allemand Daimler-Chrysler, filiale du géant Mercedes-Benz et numéro 1 du marché, qui a également annoncé arrêter jusqu'à "nouvel ordre" ses activités russes et toute collaboration avec Kamaz, qui fournit l'armée russe. Volvo s'est également retiré de russie.

Le groupe espagnol Inditex suspendent toutes ses activités en Russie. Huit enseignes sont concernées : Zara, Zara Home, Bershka, Oysho, Stradivarius, Pull&Bear, Massimo Duti et Uterqüe.

La marque suédoise de prêt-à-porter H&M a fermé ses 168 magasins en Russie. Les géants français du luxe LVMH, Hermès, Chanel et Kering ont annoncé la fermeture provisoire de leurs magasins en Russie.

Ikéa a suspendu ses activités en Russie, la guerre ayant un énorme impact humain ainsi que des perturbations graves de la chaîne de production et de commerce des magasins. Au total près de 17 magasins, 3 sites de production et 15 000 employés sont concernés par cette fermeture.

Coca-Cola Hellenic Bottling Company, la principale société d'embouteillage du célèbre soda, a fait de même. Mêmes annonces du côté des marques de prêt-à-porter Mango ou Burberry, tout comme Nike, qui a indiqué interdire à ses clients russes d'acheter en ligne. Le géant américain de l'informatique Apple a lui aussi fermé ses magasins.

Le magasin de hard discount Mere n'est plus le bienvenu en Moselle. Ce premier magasin Mere n'ouvrira donc pas ses portes à Thionville. Le maire de la ville ayant refusé l'installation de ce magasin, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Dimanche 20 mars, un magasin Leroy Merlin, situé dans un centre commercial pris pour cible à Kiev, a été bombardé par l'armée russe. Le bombardement du magasin Leroy Merlin de Kiev aurait fait 8 morts, dont 1 salarié, selon certaines sources.
Mercerdi 23 mars, Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a appelé les entreprises françaises encore en Russie à "cesser de soutenir la machine de guerre" russe" en stoppant leurs activités dans ce pays.
Leroy Merlin doit-il cesser toute activité en Russie, comme de nombreuses entreprises occidentales l'ont déjà fait ? Sur les réseaux sociaux, des salariés ukrainiens ont lancé une pétition demandant la fermeture des magasins, signée, mardi 22 mars, par plus de 11 000 personnes.
D'autres entreprises sont concernées, comme toutes les enseignes du groupe Mullier à l'instar de Leroy Merlin et Decathlon, le constructeur automobile Renault et TotalEnergies.

Mi Mai, Renault et McDonald's ont vendu tous leurs actifs à l'état russe. Ainsi et après avoir suspendu un temps ses activités, l'enseigne de burgers cesse toute activité en Russie de manière définitive.



Par ces temps anxieux dus au virus de la Covid 19 (le fameux CORONAVIRUS, toujours mondialement présent, même en cas de guerre), il ne faut surtout pas oublier nos magasins de villes, qui font vibrer le coeur et font l'âme de nos communes. Ils créent des emplois, stimulent l'activité économique et définissent l'identité des territoires. Alors, n'hésitez pas à jouer de la proximité, afin qu'ils ne s'éteignent pas.



Index des magasins - A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Infos légales - Pour nous contacter