Equiper la maison     L'auto     Le sport et la santé     Sortir     Se divertir     La mode     La beauté     La distribution généraliste     Le discount
Petites astuces beauté     L'écologie et le bio     Le web marchand     A chaque ville son magasin   Bon à savoir

Bien choisir son chauffage

Il faut d'abord envisager la puissance de l'appareil pour chauffer votre maison. Cela dépend de la température désirée, du volume et du degré d'isolation de la piéce à chauffer.

Pour amener un endroit normalement isolé à une température de 20°C, une puissance moyenne de 70 watts par m3 est requise. Ce chiffre passe à 50 à 60 watts pour un espace bien isolé et monte de 80 à 90 watts, voire plus, pour une habitation mal isolée. Il est important que la puissance de votre chauffage soit adaptée à l'espace que vous voulez chauffer. Si sa puissance est insuffisante, l'air ambiant ne se réchauffera pas suffisamment, et si elle est trop élevée, la combustion ne se fera peut-être pas complètement dans votre cheminée, par exemple.

Les différents modes de chauffage pour les piéces principales

Le poêle à bois :

Le poêle à bois connait, aujourd'hui, un retour en force, dû à la flambée de l'électricité, du gaz naturel et du mazout. Dans le monde, la réserve en bois est stable, les anciennes forêts étant souvent remplacées par de nouvelles plantations. Le bois constitue donc une énergie renouvelable, au contraire des combustibles fossiles comme le gaz, le pétrole et le charbon qui s'épuisent lentement. De plus, le poêle à bois permet de ne pas dépendre d'un fournisseur de gaz ou d'électricité.
Aujourd'hui, l'allumage d'un feu dans un poêle devient beaucoup plus simple, grace au poêle à combustion inversée. La combustion inversée consiste à placer des petits bois allume-feu par-dessus, et non en dessous, des bûches. L'air que le ventilateur souffle attise le feu par le bas, assurant sa propagation rapide et efficace. En outre, ce genre de foyer encastré est très à la mode et fait gagner de la place. La plupart des poêles à bois sont pourvus d'un système Airwash, qui envoie un courant d'air naturel le long de la vitre de façon à prévenir l'encrassement de celle-ci.

Le poêle à gaz :

Les poêles à gaz procurent le jeu de flammes attrayant d'un foyer, mais sans les soucis. Ils jouissent d'une durée de vie prolongée et demandent peu d'entretien. L'apport de combustible s'effectue sans effort, et la diffusion de chaleur d'un poêle à gaz est parfaitement réglable, soit manuellement, soit via un thermostat. Les poêles à gaz ne conviennent toutefois guère pour chauffer toute une maison, car leur consommation énergétique est assez élevée. Le logo HR se trouve sur les poêles à gaz qui répondent à des normes strictes en termes de rendement. Il s'agit d'appareils au rendement amélioré de 86%. Plus ce rendement est élevé, plus les déperditions sont réduites. L'énergie produite est utilisée de façon optimale. Un rendement élevé signifie en parallèle une combustion meilleure et plus complète, et par conséquent moins de substances toxiques émises.

Le poêle à mazout :

Au fil des années, le mazout a fait la preuve de son efficacité et de ses qualités économiques. L'entretien des poêles à mazout est peu onéreux, ils sont silencieux et faciles d'emploi. Les poêles à mazout équipés d'un brûleur Blue Flame assure une combustion extrêmement pure avec une flamme bleue continue.

Le convecteur à gaz :

Le convecteur à gaz est un appareil fermé qui aspire, pour la combustion, l'air extérieur via un raccordement mural. Ceci est très intéressant pour les personnes ne disposant pas d'une cheminée à l'endroit où ils ont prévu d'installer le convecteur. De plus, cet appareil possède un très haut rendement, ce qui en fait un des chauffages les plus propres du marché.

Les différents modes de chauffage pour un chauffage d'appoint

Le poêle à pétrole :

Les poêles à pétrole dégagent de la chaleur en brûlant du pétrole. Il s'agit d'une combustion ouverte et les gaz libérés se répandent directement dans la pièce. Une bonne ventilation de l'espace est nécessaire. Si du pétrole de bonne qualité est utilisé, le poêle ne dégage pas d'odeur. Les poêles à pétrole présentent par contre 3 grands avantages :
  • ils sont 100 % autonomes et ne nécessitent donc aucun conduit d'évacuation,
  • ils sont facilement déplaçables,
  • ils sont vite chauds.
La majorité des poêles à pétrole sont pourvus d'une protection CO : en cas de concentration CO trop importante, un signal visuel, puis sonore se déclenche. Si la concentration dépasse une certaine limite, le poêle s'éteint automatiquement.

Le chauffage à huile :

Un radiateur à bain d'huile chauffe plus longtemps qu'un poêle convecteur. Il est destiné à chauffer une pièce de manière prolongée. Il est silencieux et procure une agréable chaleur rayonnante, ce qui le rend tout à fait adapté pour les chambres à coucher et les salles de jeux.

La cheminée électrique :

La cheminée électrique confère une douce chaleur d'ambiance à votre maison. Cet appareil mural offre non seulement un magnifique jeu de flammes, mais il s'installe en outre très facilement. Pas besoin de lourds travaux d'insertion ou d'encastrement, et aucun entretien n'est nécessaire.

La cheminée au bio éthanol :

Le bio éthanol est un combustible inodore, renouvelable et écologique. C'est donc un moyen de chauffage respectueux de l'environnement. Tout comme la cheminée électrique, cette cheminée procure la chaleur et le confort d'un foyer de cheminée conventionnel, avec les inconvénients en moins. Fini la fumée et le stockage des bûches. Les cheminées au bio éthanol peuvent être placées n'importe où, puisqu'il ne faut pas de conduit de fumée. L'utilisation d'une pierre céramique brevetée qui absorbe le liquide petit à petit, vous garantit en outre une sécurité absolue. Grâce à cette technique ce n'est pas le liquide pur qui sera brûlé, mais le gaz inoffensif qui se dégage.

Le chauffage catalytique :

Le chauffage catalytique génère de la chaleur par convection et par rayonnement, de façon à obtenir une température agréable et constante. Les gaz libérés sont entièrement brûlés, ce qui accroît sensiblement le rendement. Les chauffages catalytiques sont totalement inodores et équipés d'un double système de protection : la sécurité ODS coupe l'alimentation de gaz en cas d'insuffisance d'oxygène, et la sécurité TCS coupe l'alimentation de gaz en cas d'extinction de la veilleuse.
En savoir plus sur le chauffage électrique