LE WEB MARCHAND     LES LIEUX MARCHANDS DANS NOS VILLES     LE PLEIN D'ASTUCES BEAUTE
   

La Samaritaine fut fondée en 1869 par Ernest Cognacq et Marie-Louise Jay, son épouse et ancienne première vendeuse du rayon costumes du Bon Marché.

Ernest Cognacq agrandit régulièrement son magasin en rachetant les bâtiments proches de sa boutique. Du coût, le magasins de la Samaritaine au Pont-Neuf va être constitué de 4 bâtiments. Le plus emblématique est celui situé sur les quais, rue de la Monnaie : il est de style Art Nouveau, avec ses motifs floraux, et c'est l'architecte Frantz Jourdain qui réaménagea progressivement les bâtiments, de 1903 à 1907 avec les principes de l'Art nouveau.

Le grand magasin de 10 étages, situé sur les bords de Seine dans le 1er arrondissement de Paris, fut réalisé dans un style typique Art Déco par l'architecte Henri Sauvage en 1933. Il est aujourd'hui classé monument historique.

La Samaritaine évoque le Paris du Second Empire modernisé par le baron Haussmann, et qui voit apparaître les premiers grands magasins. Prix uniques et affichés, possibilité de déambuler entre les rayons et d'essayer les vêtements.

La Samaritaine était le grand magasin parisien le plus important en surface de vente avec ses 48 000 m2, devançant de peu les Galeries Lafayette et Le Printemps. Son slogan publicitaire est resté dans la mémoire des Parisiens : "On trouve tout à la Samaritaine".

La Samaritaine a intégré le groupe LVMH en janvier 2001 à hauteur de 59% des parts, la Fondation Cognacq-Jay en détient 41%.
En juin 2005, et pour des raisons de sécurité, la Samaritaine ferma ses portes. Son projet de réhabilitation en complexe regroupant un hôtel de 14.000 m2, des commerces sur 26.000 m2, des bureaux sur 26.000 m2, des logements sociaux sur 2.400m2, attend le feu vert de la mairie de Paris.
Sa réouverture serait prévue pour 2014.

Le 09 avril 2009, Bertrand Delanoë, le Maire de Paris, a donné son feu vert à l'ensemble du projet de réhabilitation de la Samaritaine.

Mais il a fallu pour cela que Philippe de Beauvoir, le président de La Samaritaine, accepte de revoir entièrement son projet en proposant plus de logements sociaux. En effet, l'espace consacré aux HLM passe à 7000 métres carrés, c'est à dire 3 fois plus que proposé initialement.
Le pôle commercial comprendra une galerie marchande de 23 000 m2, sur trois niveaux, qui sera occupée par des moyennes surfaces pour être en adéquation avec une clientèle populaire, jeune et sensible aux nouvelles tendances avec, peut être, des boutiques de luxe. Il y aura aussi des surfaces de bureau ainsi qu'une crèche de 60 berceaux et un hôtel de 14.000 m2, le tout réalisé dans une grande qualité architecturale grâce au prestigieux cabinet japonais Sanaa et ses architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawo.

Lorsque les travaux seront achevés en 2014, les Parisiens découvriront un bâtiment contemporain constitué d'une immense vague de verre qui recouvrira l'ensemble du bâtiment sur 25 m de haut, comme un voile.
Totalement transparent, ce voile en verre laissera apercevoir les grandes baies intérieures du magasin. Côté Seine, le bâtiment Jourdain, construit en 1905 et classé au patrimoine historique, accueillera un hôtel de grand standing. Coté rue de Rivoli, une nouvelle façade devrait venir enrichir l'architecture parisienne.




Ce magasin est cité dans les rubriques :