Equiper la maison     L'auto     Le sport et la santé     Sortir     Se divertir     La mode     La beauté     La distribution généraliste     Le discount
Petites astuces beauté     L'écologie et le bio     Le web marchand     A chaque ville son magasin   Bon à savoir

Leclerc s'attaque au prix des médicaments



E. Leclerc propose une baisse des médicaments vendus sans ordonnance.

Les médicaments visés sont ceux qui traitent l'acné, la diarrhée passagère, le mal de gorge, la toux sèche, les aphtes, les maux de tête, les crampes ou les troubles mineurs du sommeil, et aident au sevrage tabagique. La liste des indications sera bientôt publiée.

Les pharmaciens vont-ils devoir baisser leurs prix à cause de Leclerc ? L'enseigne d'hypermarchés propose de vendre 25% moins cher les médicaments sans prescription dans ses 110 parapharmacies.

À partir de mai 2008, un peu plus de 200 médicaments (notamment des antalgiques) devraient être en libre accès dans les pharmacies.

Michel-Edouard Leclerc estime que le moment est venu d'en finir avec le monopole des pharmacies. "Les Centres Leclerc sont pionniers dans cette démarche en Italie, a-t-il déclaré hier. Il n'y aura de modération des prix que si l'on met en concurrence des réseaux officinaux différents." De plus, les 150 docteurs en pharmacie et parapharmacies des galeries marchandes sont armées pour le faire. En Italie, où la vente de produits de médication familiale est autorisée depuis juillet 2006 en grande distribution, Leclerc a baissé les prix de ces produits de 20% à 35% et les pharmacies ont réduit leurs tarifs de 10%, assure le distributeur français.

Voulue par la ministre Roselyne Bachelot, la mise en libre-service de quelque 200 médicaments doit favoriser des baisses de prix.

À quelques semaines de la mise en libre-service de certains médicaments dans les officines, les pharmaciens se sentent menacés par la grande distribution, malgré des engagements renouvelés samedi par Roselyne Bachelot.

Au coeur des inquiétudes, l'annonce faite par le gouvernement en janvier de la mise en libre-service de quelque 200 médicaments ce printemps (antalgiques, antitussifs, médicaments ORL, sevrage tabagique etc.), ce qui serait, selon eux, un premier pas vers la vente en supermarché. Déjà, au moins 226 catégories de produits sans ordonnance pourront passer devant le comptoir des pharmacies d'ici le mois de mai.
A suivre ...